Invasion

À propos

Et si un virus inconnu se répandait sur Terre, tuant les plus faibles, laissant les survivants dans un état d'euphorie et soumis à une mystérieuse volonté supérieure... Après CONTAGION, CURE FATALE ou PHASE TERMINALE, Robin Cook, le grand maître du thriller médical, imagine un scénario très noir pour le futur de l'humanité : des millions d'êtres humains contaminés, et peu à peu transformés en une secte sous l'emprise d'un pouvoir mystérieux. Seuls quelques spécialistes de biologie, de médecine et d'informatique prennent conscience de la gravité de ce mal venu d'ailleurs. Ils vont réunir toutes leurs connaissances pour lutter contre un ennemi aussi invisible que redoutable. Mais leur combat est loin d'être gagné. Le nouveau Robin Cook : un formidable roman d'anticipation médicale qui nous entraîne aux frontières du réel et aux limites de la science, dans une fiction d'autant plus angoissante qu'elle pourrait un jour - qui sait ? - devenir réalité.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • EAN

    9782226376749

  • Disponibilité

    Disponible

  • Sommaire relié au texte

    Non

  • Ordonnancement des éléments (textuels ou non)

    Non

  • Description des éléments non textuels

    Non

  • Numérotation des pages papier (mises en page redistribuable)

    Non

Robin Cook

Fils de bonne famille (un magnat du textile), Cook passe sa petite enfance à Londres, puis dans le Kent pendant la guerre. Après un "bref" passage au Collège d'Eton, il fait son service militaire, puis travaille quelque temps dans l'entreprise familiale, comme vendeur de lingerie.ÿIl passe les années 1950 successivement :ÿà Paris au Beat hotel (où il côtoie William Burroughs et Allen Ginsberg) et danse dans les boites de la Rive gauche, à New York, où il se marie et monte un trafic de tableaux vers Amsterdam, en Espagne, où il séjourne en prison pour ses propos sur le général Francisco Franco dans un bar.ÿÀ cause de l'écrivain de polars médicaux Robin Cook, il a dû adopter le pseudonyme de Derek Raymond pour le marché anglo-saxon. En France, il continua d'être édité sous son vrai nom, ce qui causa quelque confusion avec son homonyme.ÿAprès avoir bourlingué de par le monde et avoir exercé toute sorte de petits boulots2, il est décédé à son domicile à Kensal Green, dans le nord-ouest de Londres, le 30 juillet 1994.ÿSon autobiographie,The Hidden Files, a été publiée en 1992. Elle est parue en français sous le titre Mémoire vive, Rivages/Écrits noirs, 1993

empty